30 avril 2013

Impliquer les enfants dans le développement urbain

Dans mon dernier texte, j’amorçais la réflexion sur les façons d’intégrer les enfants dans les processus décisionnels gouvernementaux. J’évoquais des thèmes sur lesquels il est intéressant de consulter les enfants. Mais, comment doit-on faire pour réussir une telle démarche de participation des enfants à la prise de décision?

Faire participer les enfants à un processus décisionnel ne signifie pas d'entendre quelques enfants, de faire un verbatim et de l'ajouter au dossier de projet afin de s'en servir comme d'une preuve que les enfants ont été consultés! Qu’ils soient adultes ou enfants, l’exclusion des citoyens du processus de conception des espaces publics engendre à la fois le sentiment d’impuissance des citoyens dans la prise de décision et le désengagement à long terme dans la vie publique. Les administrateurs et les officiers du secteur public doivent sortir dans les rues, observer ce qui se passe sur le terrain, discuter avec les gens et finalement, inviter les citoyens à participer au développement de la ville [1].

Pour adapter la gouvernance en fonction des enfants

Le Child Friendly Cities Initiative (CFCI) est un réseau mondial qui soutient la mise en des projets impliquant les jeunes dans le développement urbain. Le CFCI développe des projets depuis 1996, qui est le premier partenariat large qui intègre les enfants dans la planification urbaine. Il favorise la mise en oeuvre des principes de la Convention relative aux droits de l’enfant en proposant des modèles d’implantation d’action impliquant les jeunes. Les méthodes qu’ils proposent s’appuient sur des expériences dans plusieurs pays. Ils accompagnent notamment l’implantation de comités de jeunes impliqués dans la gouvernance publique [2].

Le secrétariat du CFCI a défini neuf aspects que les administrations publiques devraient prendre en compte dans le développement d’initiatives impliquant la participation des enfants [3] :
1. La participation des jeunes à toutes les étapes de la planification et de l’implantation.
2. Une législation qui tient compte des jeunes.
3. Une stratégie concernant les droits des enfants.
4. Un mécanisme de coordination ou une agence pour les jeunes.
5. L’évaluation de l’impact des politiques et programmes sur les jeunes.
6. Une part du budget et des ressources accordées aux enfants.
7. Faire rapport régulièrement sur l’état de l’enfance dans la ville.
8. Accroître la vigilance et la capacité d’action quant à la défense des droits des enfants.
9. L’indépendance décisionnelle des enfants.

Faire participer les enfants signifie aussi d'écouter, de tâcher de comprendre le besoin derrière des rêves parfois irréalisables, de mettre au coeur de toute réflexion subséquente le fruit de cette analyse. Mais plus encore, ça veut aussi dire de les faire participer à la construction du monde dans lequel ils vivent.

Imaginons un instant...

Un enfant peut participer à des processus de codesign citoyens pour développer toutes sortes de projets.

Prenons l'exemple de l'aménagement d'un parc au coeur d'un quartier. Des enfants participent au processus d'idéation initial, à la réflexion sur la forme du parc, au processus de conception des installations, et pourquoi pas, à la construction de leur parc, créant un sentiment d'appartenance à la communauté. Créer une oeuvre artistique par les enfants avec l'encadrement d'un artiste engendre un parc à leur image, créant un attachement au lieu. Faire asseoir des enfants dans la grue attitrée aux travaux d'excavation engendre de futurs ingénieurs impliqués dans leur communauté. Faire peinturer les clôtures par les enfants engendre des citoyens qui comprennent la valeur de l'effort et de protéger l'apparence des lieux publics.

Mais non, nous nous privons de tout cela! Aujourd'hui, nous aurions un parc aménagé par une équipe d'adultes enfermés dans une pièce d'un édifice municipal. Et une équipe de construction qui produit un parc à l’intérieur d’un site clôturé. À la fin, on attend que les enfants viennent, mais il s’agit d’un parc qui ressemble à tous les autres parcs de la ville.

Ce que nous avons perdu dans tout ça, c'est l'occasion de former des citoyens impliqués dans leur communauté. Participer veut dire grandir comme personne, comme personne en relation avec d’autres personnes, grandir ensemble comme communauté.

Les adultes sont vraiment égoïstes dans tout ça, ne pensant qu’à leurs normes, qu’à leurs habitudes, qu’à la facilité de faire ce qui se fait toujours. Si nous avions vraiment les besoins des enfants en tête, nous cesserions de vouloir protéger nos enfants du monde pour commencer à construire une communauté dans laquelle ils peuvent avoir confiance.



Sources
[1] “Engage With Young People In Their Own Spaces” in The Edgeryders Guide To The Future - A Handbook For Policymakers & Designers Of Policy-Oriented Online Communities. Funded by the Europeen Union and the Council of Europe. 2012. Pp.144-147. [http://fr.scribd.com/doc/116463853/DRAFT-The-Edgeryders-Guide-to-the-Future-A-handbook-for-policymakers-and-managers-of-policy-oriented-online-communities]
[2] “Child-Friendly Cities” in The State Of The World’s Children 2012 - Children in an Urban World. United Nations Children’s Fund (UNICEF). February 2012. P.55. [http://www.childinfo.org/files/SOWC_2012_MainReport_EN.pdf]
[3] “The Child-Friendly Cities Initiative - Fifteen years of trailblazing work” in The State Of The World’s Children 2012 - Children in an Urban World. United Nations Children’s Fund (UNICEF). February 2012. P.56. [http://www.childinfo.org/files/SOWC_2012_MainReport_EN.pdf]
Pour aller plus loin :
José Clodoveu de Arruda Coelho Neto (Mayor, Sobral Municipality, Brazil). "Building children’s lives to build a city” in The State Of The World’s Children 2012 - Children in an Urban World. United Nations Children’s Fund (UNICEF). February 2012. P.51. [http://www.childinfo.org/files/SOWC_2012_MainReport_EN.pdf]
Hart, Roger A. Children’s participation: From tokenism to citizenship. UNICEF. 1992. [http://www.unicef-irc.org/publications/pdf/childrens_participation.pdf]
Jennifer L. O’Donoghue, Benjamin Kirshner, Milbrey McLaughlin. "Introduction: Moving youth participation forward" in O'Donoghue, J., Kirshner, B., & McLaughlin, M. W. Moving youth participation forward. New Directions for Youth Development: Theory, Practice and Research, No. 96. San Francisco: Jossey-Bass. 2003. [http://www.colorado.edu/education/faculty/benkirshner/Docs/O'Donahgue%20et%20al_Moving%20Youth%20Participation%20Forward.pdf]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire